titre accueil site
Actualités
Imprimer

Le front Royal fait peau neuve

Pas de trêve des confiseurs à la citadelle d’Arras. En ce début d’année 2016, la Communauté Urbaine (CUA), propriétaire des lieux depuis maintenant six ans, retrousse une nouvelle fois ses manches pour redonner sa lisibilité à cet ouvrage fortifié par Vauban au XVIIe siècle et qui a connu au fil des décennies de multiples modernisations.

C’est au tour du front Royal de faire l’objet d’un vaste chantier pour retrouver sa splendeur et sa grandeur passées. Plans et coupes de 1745 ont été ressortis des cartons et serviront de modèle de référence à ces aménagements. Objectif : reconstituer des talus et plantations au sommet des remparts et créer une promenade sécurisée pour les visiteurs, tout en assainissant les maçonneries par un drainage périphérique.

Les travaux s’échelonneront sur près d’un an. Ils prévoient notamment la création d’un chemin de ronde en haut des remparts avec drainage des eaux de pluie, la formation d’un talus à l’arrière pour redonner vie aux banquettes de tir et le redressement des pentes pour souligner la géométrie de l’enceinte de la citadelle et unifier la lecture de l’ensemble.
Cette opération nécessitera également de nouveaux aménagements paysagers. À commencer par l’abattage de 85 arbres sur la courtine centrale et les bastions d’Anjou et d’Orléans, qui ont poussé de manière anarchique ces dernières décennies. Ils laisseront place à 54 nouveaux plants à l’arrière de la banquette de tir, permettant ainsi de retrouver les alignements du tracé ancien. Suite à une minutieuse étude sur la composition des boisements du front Royal, le choix pour ces nouveaux alignements s’est porté sur le tilleul à grandes feuilles, dont le système racinaire proche du sol devrait causer peu de désordre dans les maçonneries.
C’est donc avec impatience qu’on attend le printemps du côté de la citadelle d’Arras.

UNESCO RSMV